Projet à kayes

Publié le par AMSOPT

Dans le cadre de ses activités de lutte contre les MGF, l'AMSOPT en partenariat avec Equilibre et populations a relancé ses activités de lutte contre les MGF et les mariages précoces dans la commune de KAyes.

Equilibres et Populations avaient déjà couverts 10 villages de Kayes. A l’issue de ces interventions neuf villages ont abandonné sur les dix villages de Kayes. Le village n’ayant pas abandonné était confié à un griot qui n’a pas eu l’autorisation de son vrai chef pour  adhérer à cette décision d’abandon.

Dix jours durant dix nouveaux villages ont été identifiés et  pris en compte dans ce nouveau projet en plus des dix anciens.

Des espoirs d'abandon de tous ces villages sont possible, vu l'implication effective de toutes ces cibles et le souhait  d'adhésion des villages voisins unis a ceux dejà couvert par le projet par des liens de mariage.

Cependant le village a bénéficié de toutes les activités programmées à l’intention des neufs (9) autres villages dans l’esprit qu’un jour ils vont décider d’abandonner.

. A noter que les nouveaux villages ont sollicité l’intervention de l’AMSOPT.

A ce sujet, des lettres d'adhésion ont été adressées à l'AMSOPT par ces villages

La région  de Kayes, habitée par les soninkés, appelé Sarakolés est comme pour sa forte émigration tant en Europe. Amérique, Asie …que dans d’autres continents.

La conséquence de cette émigration est le maintenu de la pratique des MGF.

L’infibulation est la pratique par ces populations, parce que les maris restent cinq à 10 ans sans pouvoir revenir dans leur famille.

Afin de mieux contrôler les femmes, sur tous les plans une culture traditionnelle s’est transformée en religion ; cet état de fait, fait dire aux populations que l’excision est une pratique religieuse.

Commenter cet article

Amandine Warie 05/09/2010 16:10



je vous remercie pour votre réponse.


savez vous où il est possible de trouver un mollah à proximité de Sélinkegny?



Amandine Warie 05/09/2010 16:07



bonjour,


 


nous sommes cinq bénévoles à faire parti de l'association roncq sélinkegny, village du Mali, situé dans la région de Kayes. nous souhaitons partir dans ce village en juillet 2011 pour créer un
projet humanitaire en lien avec l'éducation des femmes. nous recherchons des partenaires pour mener à bien notre projet, notamment des organismes qui soutiennent la mise en place d'une
sensibilisation sur les risques de l'excision pour les femmes


 


est t-il possible d'entrer en contact avec vous?


 


humanitairement,


 


Amandine warie


 



Parkson 06/02/2009 10:38

BonjourPuisque c'est un problème lié à la religion. Pourquoi ne pas faire venir un mollah de la Mecque, au Mali, qui expliquerait que le Coran ne demande pas l'excision